Section de Paris 19 è arrondissement

Section de Paris 19 è arrondissement
Accueil
 
 
 
 

Intervention d'Emilie Dareau relative aux kiosques parisiens

Après une tentative infructueuse et un marché dénoncé, nous voici à l’issue du processus. Deux entreprises restaient en concurrence la filiale de JC DECAUX et une entreprise américaine.

Decaux a remporté le marché.

Sur 1000 Kiosques en France 450 sont sur le territoire parisien et l’usine qui les conçoit, les fabriquent, et ses 90 salariés sont installés à Gennevilliers.

Il s’agit de renouveler à terme l’ensemble du parc de Kiosques dans Paris. Il y aura un nouvel édicule qui ne ressemblera ni aux colonnes Morris ni à l’Atomium. Il y aura deux formats selon l’emplacement où ils seront installés.

Nous avions en amont du projet demandé une nette amélioration des conditions de travail des kiosquiers : isolation, chauffage, ergonomie, sur ces points nous avons obtenu des garanties.

Le rôle social du kiosquier n’est pas à démontrer : renseignements, aide au voisinage, maintien d’un tissus social etc…

En revanche sur les toilettes que nous avions demandé d’installer dans chaque kiosque cette demande n’a pas été retenue, mais il semble que ce ne soit pas un souhait majoritaire des Kiosquiers.

Nous envisageons de demander à ce que là où cela est possible les kiosques soient installés non loin des sanisettes.

Nous avons donc prévu une rencontre avec les organisations syndicales la semaine prochaine pour voir si le projet définitif convient à leurs attentes.

De plus la redevance augmente fortement et atteindra 8,5 millions d’euros an, c’est plus du double de la dernière convention.

La publicité sera réduite de 20% sur les kiosques.

Ces kiosques seront tous connectés afin de faciliter le travail du Kiosquier dans sa relation avec les diffuseurs de presse, mais aussi avec l’installation d’écran tactile donnant des renseignements pratiques aux parisiens et aux touristes.

Dans les grands modèles de Kiosque, l’accès à la presse en libre-service sera accompagné de la création d’un espace convivial avec distribution de boisson et autres services. Ce sont aussi sur les produits autres que la presse (boissons, confiserie, souvenirs cartes postales, guides touristiques etc ) que les Kiosquiers gagnent leur vie. Mais il y a d’énorme disparité entre les Kiosques dans les quartiers touristiques et les autres.

Autre grande modification, l’aide aux Kiosquiers sera versée directement par la ville et plus par le concessionnaire. Actuellement comme vous le verrez dans la délibération de nombreux Kiosquiers ont des revenus inférieurs au SMIC et avec le nouveau système seront aidé les 400 kiosquiers les moins payés, seuls les 43 qui dépassent 2100 euros net (sur la seule vente de la presse) n’auront plus d’allocation compensatrice.

Pour mémoire le Kiosquier est un travailleur indépendant, si la location de son kiosque est symbolique et il n’est payé que sur les journaux et la vente de produits. La publicité, elle, paye le concessionnaire, l’entretien du Kiosque et la gestion des campagnes de publicité. L’amplitude horaire de travail des kiosquiers est importante et si beaucoup vont enfin atteindre le SMIC mensuel avec ce nouveau système on est loin du SMIC horaire…

Nous profiterons de ce débat pour continuer à défendre les Kiosques comme vitrine du pluralisme et donc la défense de toute la presse.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.