Section de Paris 19 è arrondissement

Section de Paris 19 è arrondissement
Accueil
 
 
 
 

Programme de logements sociaux au 58-66, rue de Mouzaïa dans le 19e arrondissement.

Chers collègues,

Je souhaite attirer l’attention sur cette délibération qui porte sur un programme de logements sociaux au 58-66, rue de Mouzaïa dans le 19e arrondissement.
Cette grande opération qui prévoit la production de 178 logements sociaux et la pérennisation d’un centre d’hébergement d’urgence de 126 places est une excellente nouvelle pour Paris et pour le 19e arrondissement.
En tant qu’élue de l’arrondissement, je ne peux que me féliciter de cet ambitieux projet.
Ces deux immeubles imposants,  à l’architecture si caractéristique des années 1970 vont être réhabilités en profondeur.
En plus du centre d’hébergement d’urgence, sont ainsi attendues une résidence étudiante, une résidence sociale pour jeunes actifs et des ateliers logements.
Avec des loyers particulièrement attractifs pour les jeunes et pour les étudiants, ces résidences sont un modèle de mixité sociale. Parce qu’elles contribuent à rendre Paris plus accessible, ces structures sont même une nécessité.
La Mouzaïa, quartier atypique, avec ses allées arborées et fleuries, ces fameuses villas, ces petites maisons individuelles, accueillera ainsi plusieurs centaines de jeunes actifs et des étudiants chaque année.
Avec ce projet, c’est la tradition d’accueil et d’hospitalité du 19e qui se perpétue. L’arrondissement assume sa contribution à la solidarité avec ces logements sociaux et ce centre d’hébergement d’urgence.
D’autant, que dans le contexte de pénurie de logements à Paris, avec un nombre de demandeurs de logements sociaux qui ne cessent d’augmenter, il est insupportable de constater que de nombreux bureaux obsolètes restent vacants.

Les populations modestes, parmi lesquelles se classe l’immense majorité des étudiants, peinent à se loger et se retrouvent bien souvent obligées de vivre loin de leur lieu d’études.
En transformant ces bureaux, dont plus personne ne veut, en logements sociaux et résidences étudiantes, nous offrons une solution pérenne aux populations qui font vivre Paris et qui contribuent à la création de richesse et à son développement d’aujourd’hui et de demain.
Il faut continuer dans cette voie, soutenir ces projets. C’est précisément ce qu’attendent les Parisiens.
Au-delà du projet de création de ces logements, cette délibération met en avant un des leviers indispensables à la création de logements, la cession d’immeubles de l’Etat visant à développer l’offre de logements sociaux.
Beaucoup d’immeubles et de terrains sont mobilisables à Paris, souvent situés dans des arrondissements déficitaires en logements sociaux. Je fais évidemment référence à l’ouest parisien.
Dans un souci de réquilibrage et de mixité sociale, il est indispensable que l’Etat poursuive la cession de terrains à des tarifs compatibles avec leur production, et notamment dans les quartiers déficitaires en logement social.
Je vous remercie.
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.